Carolina Mizrahi

Carolina Mizrahi : poupée plastique

juin 1 | Photographie

A la fois styliste, directrice artistique et photographe, Carolina Mizrahi créé des univers plastiques colorés. Avec une pointe de surréalisme, l’artiste londonienne présente un travail fantaisiste sur fond de récits cachés où des histoires de la vie quotidienne sont traitées avec étrangeté.

Ses discours visuels baignent dans l’univers de la mode. Cette influence amène Carolina à produire de nombreux éditos pour des magazines et des campagnes pour les grandes marques internationales. Dans Pigeons and Peacocks, les poupées vivantes s’articulent dans un monde fantaisiste couleur pastel. Dans Avatar, elle reprend l’esthétique girly et développe la thématique de l’identité virtuelle et de la féminité idéalisée. « Tout mon travail est basé sur la représentation des femmes dans les médias, le rose est une couleur attachée aux idéaux de la société sexuelle spécifique aux femmes« , explique l’artiste d’origine Brésilienne. Outre la beauté plastique, Carolina Mizrahi renverse les codes. Dans In Betweens, des petits garçons sont affublés de panoplies féminines. Dans Mirror, elle sexualise des femmes d’un certain âge. Une briseuse de tabous résolument féministe !

Avatar

Pigeons and Peacocks

In Betweens

Mirror

 

+ Carolina Mizrahi

+ www.carolinamizrahi.com

+ Instagram & Facebook

Julie Baquet © Art and Facts

Autres articles

« »