Christopher David White

Christopher David White : trompe l’oeil

septembre 4 | Volume

« Ceci n’est pas une pipe » disait Magritte, pour Christopher David White, les sculptures d’apparence en bois sont un leurre. L’artiste maitrise à la perfection la céramique pour donner un aspect naturel au bois en décomposition dans ses mises en volume. La matière naturelle avec ses aspérités est imitée dans un jeu de trompe l’œil subjuguant. Hyperréalistes, ses œuvres explorent la réalité de l’impermanence tout en combinant l’homme et la nature à travers des visages effrayants. « Je cherche à exposer la beauté qui résulte souvent de la pourriture et dans le même temps faire questionner le spectateur sur la perception du monde environnant ». En invitant celui qui regarde à observer de plus près, Christopher David White utilise la technique du trompe l’œil comme un choix stylistique afin de « souligner le concept que notre compréhension du monde est une illusion ».

 

 

 

 

 

+ Christopher David White

christopherdavidwhite.com

+ Facebook

Julie Baquet © Art and Facts

Autres articles

« »