Eva et Adèle

Eva et Adèle : identité artistique

février 9 | Exposition / Agenda

Identité sexuelle artistique. Exposées jusqu’au 26 février au Musée d’Art Moderne, Eva et Adèle redéfinissent le contour des genres. Elles le transgressent, le réinventent. Communément appelées « les jumelles hermaphrodites de l’art », elles deviennent leur propres œuvres et lancent le concept « Wherever we are is a museum. » Ultra maquillées, elles font de chaque apparition publique une représentation, cultivant leur différence. Les deux crânes rasés, des siamoises qui s’étrennent, collées, forment un cœur, le leur. Symbole d’une union trans-genre, plus encore : d’une fusion.

Alors que « non rien de rien » d’Edith Piaf anime l’exposition, Eva et Adèle nous livrent leur mode de vie, qui commence par leurs vêtements. Placardées aux murs de la première pièce, mille et une images de leurs accoutrements viennent encercler l’emblématique camping car rose des jumelles. Puis dans une autre salle quelques 1500 autoportraits au Polaroïd, d’une répétition troublante interpellent l’œil avisé ou amateur. Des couvertures de magazines, des vidéos dans lesquelles elles se promènent en exhibant leurs styles soigneusement identiques. Elles sont, tout simplement.

You are my biggest inspiration

« Je me fous du passé » affirme Piaf, elles aussi. Aucune trace, aucune allusion à leur passé. Si le binôme affirme venir tout droit du futur pour parer toute question, il nous faut, public interloqué, nous contenter de cette explication. Le mot « futuring » devient même leur emblème.  D’Adèle on sait juste qu’elle a troqué, de quelques coups de bistouris exigent, son organe masculin contre tailleurs et jupes plissées. D’Ève on ne connaît rien non plus. Pour celle qui se sont juré fidélité, la vie commence le jour de leur rencontre en 1989. « Je repars à zéro » ponctue la chanson.

Musée d’Art Moderne
11 Avenue du Président Wilson
75116 Paris, France

Jusqu’au 26 février
Du mardi au dimanche de 10h à 18h
Entrée libre

+ Eva et Adèle

+ www.evaadele.com

www.mam.paris.fr

+ Instagram

Marine de Rocquigny © Art and Facts

Autres articles

« »