Feeas, bijoux macabres

septembre 14 | Mode

«Feeas, made to deslike» le slogan est clair, il faut s’attendre à être décontenancé. Vincent Remedios conçoit pour Feeas des bijoux macabres : colliers oculaires, broches édentées, pendentifs aux jambes d’enfants… Mais Feeas ne se contente pas de faire que dans l’horreur et le spectaculaire. Il ne s’agit pas de bijoux lambdas. Les pièces utilisées proviennent de magasins d’antiquité et de brocantes. La plupart ont plus d’un siècle d’existence. «Je souhaite donner une nouvelle vie à des morceaux qui ne sont plus utiles. Ces objets ont leur propre histoire, j’essaye de garder leur esprit et d’intervenir avec douceur. Je garde en tête que dans l’avenir quelqu’un souhaite les renvoyer dans leur utilisation initiale».

Les pièces sont assemblées à la main et présentent une certaine fragilité de part les matériaux qui les composent et leur ancienneté. Des reliques cauchemardesques qui sortent tout droit de l’esprit du designer. Vincent Remedios est issu des milieux professionnels de la conception graphique et de la publicité. C’est en 2008 qu’il a développé sa marque d’accessoires Feeas basée à Madrid.

 

+ Feeas

+ www.feeas.es

+ Facebook, Twitter, Pinterest, Tumblr & Instagram

Julie Baquet © Art and Facts

Autres articles

« »