Air Poster

Le Graphic Design Festival à l’affiche

janvier 25 | Exposition / Agenda

Cette année encore le Graphic Design Festival s’installe à Paris à travers de nombreuses conférences et expositions. Parmi elles, une rétrospective de Air Poster au Musée des arts décoratifs jusqu’au 5 février retrace les nombreuses séries du collectif de graphistes. Revenir aux origines du support : l’affiche, et prendre l’air des thèmes récurrents, telles sont les deux seules exigences imposées aux participants. Un exercice libérateur : « Ça nous oblige à nous donner un moment de créativité. Mais ça ne veut pas dire que c’est plus simple, nous autres graphistes sommes habitués aux contraintes des commandes et il est parfois difficile de s’en dégager », explique Félix Demargne, graphiste pour Cheeri. Des paradoxes qui semblent le faire sourire. Création en roue libre stimulante. Il remarque une certaine influence, consciente ou non, dans le reste de son travail. Une quête d’inspiration permanente pour le studio Cheeri qui tente de se renouveler à chaque édition face à d’autres approches. Des SignesLes Graphiquants ou Akatre s’imposent, par exemple, une certaine parenté graphique d’une année sur l’autre. Le public pourra découvrir une succession hétéroclite d’affiches polychromes qui retrace la participation d’Air Poster à la fête du graphisme, depuis cinq ans.

De la sérigraphie à la typographie

Derrière la grande salle consacrée à la rétrospective des affiches : un coin plus intimiste. La typographie en lettres capitales ! Paris, Barcelone, Berlin, Amsterdam, Londres, Marseille, Montréal… ces villes disposent d’un ordinateur et d’un casque attitrés en attente d’oreilles et d’yeux curieux. Cet appel au voyage, proposé par Thomas Sipp et son Saffari Typo, balade le visiteur d’une lettre à l’autre, dans chaque lieu. Villes de caractère et caractères de lettres se croisent dans chacun de ses documentaires. Du célèbre « HOOLYWOOD » à la moindre enseigne du magasin rétro, le typographe et ses confrères se penchent sur le lettrage emblématique, souvent symptomatique d’une culture sous-jacente.

Musée des arts décoratifs
107, rue de Rivoli – Paris

Du 24 janvier au 5 février de 11h à 18h
Entrée libre

À relire : Au pied de la lettre, un focus sur la typographie

`

+ Graphic Design Festival

www.graphicdesignfestival.paris

+ Facebook

Marine de Rocquigny © Art and Facts

 

 

Autres articles

« »