Jack Michele

Jack Michele : couleurs évanescentes

mai 4 | Photographie

Une atmosphère très particulière exhale des photographies de Jack Michele. Envoutants, ses clichés s’impriment sur la rétine dans des teintes délavées. Les couleurs s’évanouissent pour laisser en suspend une ambiance morne et mystérieuse. Un doux spleen s’empare alors des histoires qu’il raconte. Il semble courir après son modèle, la suivre sans jamais réussir à l’attraper. Un joli jeu de cache-cache récurrent aux nuances fanées partagé sur le réseau Instagram.

Jack Michele, un italien de 34 ans qui officie à Zurich, travaille dans le domaine des technologies de l’information et dans la conception web. Il réalise en autodidacte son projet photographique en collaboration avec Mya, son modèle et compagne dans la vie : « Mon intention était de créer quelque chose qui irait au-delà de notre histoire privée. Pour nous, il est important d’améliorer et de tester nos techniques avec plus de patience, de la créativité et de la critique constructive. Mon idée était de montrer toujours le même sujet, mais sans le faire sentir répétitif – laissant les téléspectateurs voir au-delà du sujet de la photo se concentrer sur la structure de celle-ci. Avec ce projet, le sujet est utilisé uniquement pour la couleur et le ton. La beauté et la technique de l’image est ce qui devrait vous prendre et vous faire sentir excité au sujet de ce qui peut venir après » (source).

 

+ Jack Michele

+ Instagram

Julie Baquet © Art and Facts

Autres articles

« »