The invisible empire / © Juha Arvid Helminen

Juha Arvid Helminen : manichéisme

avril 11 | Photographie

Dans The Invisible Empire, nom de la série dark du photographe finlandais Juha Arvid Helminen, les mises en scène, monochromatiques à l’esthétique sophistiquée plonge celui qui regarde dans une atmosphère pesante. Il s’inspire de la violence de 2006 en Finlande entre la police anti-émeute et le mouvement anarchiste appelé Smash ASEM. « J’ai personnellement vu le côté sombre de la police finlandaise », explique l’artiste. Dans sa série photographique, pas un centimètre de peau n’apparait des costumes sombres qui rappellent les périodes noires de l’histoires telles que les coiffes coniques du KKK ou l’évocation de vestes militaires nazis. L’objectif pour le photographe était de démontrer que « nos vêtements décrits par la religion, la profession, les pensées politiques, l’autorité (…) cachent notre véritable personnalité et crée des murs entre nous et entre les gens que nous rencontrons. Les personnages de mes œuvres sont les prisonniers de ces traditions ».

+ Juha Arvid Helminen

+ www.juhaarvidhelminen.com

+ Facebook

© Art and Facts

Autres articles

« »