Kim Simonsson

Kim Simonsson : tristesse enchantée

octobre 21 | Volume

Ils semblent sortis d’un conte de fées nordique ! Les personnages de Kim Simonsson traduisent l’innocence enfantine. Envoûtantes, ses sculptures à l’apparence très lisse et douce sont empreintes de thématiques plus sombres. Enfants étranges et leurs amis de la foret sont représentés les yeux vides et fantomatiques. L’artiste finlandais distille son monde tordu où une petite fille mange un jeune cerf, parle à un lapin à deux têtes, ou crache de la bile dorée. Habituellement en céramique, dans sa dernière série Moss People, Kim Simonsson a recouvert ses mises en volume par du nylon de mousse verte. Une tristesse enchantée où la nature semble avoir repris sa place.

 

+ Kim Simonsson

www.kimsimonsson.businesscatalyst.com

+ Facebook

© Art and Facts

Autres articles

« »