Sarah Bastin, Robi, LFSM 2015. Expo à la galerie Les Filles du Calvaire, jusqu'au 25 février 2017

Quand les femmes s’en mêlent

février 22 | Exposition / Agenda

Stéphane Amiel et Marie Magnier, respectivement aux commandes du festival de rock indépendant Les Femmes S’en Mêlent (LFSM) et de la galerie d’art Les Filles du Calvaires’unissent pour célébrer les 20 ans de ces deux institutions parisiennes. L’exposition les femmes s’en mêlent revisited : facts and fantaisies, visible jusqu’au 25 février, retrace l’histoire du festival et plus généralement l’iconographie féminine dans l’univers musical.

Patti Smith, Kate Bush. Leurs voix suaves suintent dans les casques, leurs portraits plaqués au mur. « Typical girls don’t create. Don’t rebel. Who invented the typical girl ?« , crient les Slits. Résolument rock, assurément femmes. Une main sur le micro, l’autre dans les cheveux, maquillage dégoulinant, elles sont toutes là. Les pionnières qui ont inspiré LFSM, celles qui s’apprêtent à monter sur les planches que Christine and the Queens, Yelle ou The Organ étrennaient hier encore, racontent l’histoire de ce festival indépendant qui est devenu, avec le temps, un véritable emblème du rock féminin actuel.

Mais l’exposition ne se cantonne pas qu’à LFSM et met en lumière, par le flash d’un objectif, le coup d’éclat d’un pinceau, ou l’ingéniosité d’une phrase bien tournée, les figures contemporaines représentantes d’une émancipation certaine. M.I.A et Rihanna succèdent donc à Nina Simone et envahissent la scène pendant que Les Filles du Calvaire racontent son histoire visuelle. Une véritable ode au féminisme, aux femmes.

Galerie les Filles du Calvaire
17 rue des Filles du Calvaire
75003, Paris

Jusqu’au 25 février
Du mardi au samedi de 11h à 18h30

+ Les filles du calvaire

www.fillesducalvaire.com

www.lfsm.net

+ Instagram & Facebook

Marine de Rocquigny © Art and Facts

 

Autres articles

« »