Pancho, Pixel et Vhils © Timon Cello

Lisbonne : la révolution street-art

octobre 27 | Street-art

Le photographe Timon Cello a pris pendant son voyage des clichés de la capitale portugaise devenue un emblème de la libre expression artistique. A l’instar de Berlin et de Londres, Lisbonne se revendique capitale européenne du street-art. Sans vergogne, il est contestataire, révolutionnaire et porte les stigmates du malaise social. Car la crise économique a touché sans précédent la ville aux 7 collines. 4 000 immeubles abandonnés d’après un recensement datant de 2008, date à laquelle la municipalité entame le projet de Galeria de Arte Urbana (GAU). Le concept ? L’invitation à des artistes internationaux de s’exprimer sur des panneaux de bois installés dans la rue touristique du centre ville Calçada da Gloria. Le projet CRONO va encore plus loin et permet de transformer en chef d’œuvre des bâtiments abandonnés. Parmi les têtes d’affiche : BluVhilsOs GêmeosC215M.Chat, Pixel Pancho… Depuis la fin des années 2000, la capitale portugaise se colore d’art urbain. Ce deuxième visage s’exprime partout et sous toutes les formes. Les trouvailles de Timon Cello en images.

+ Timon Cello 

Tumblr

Julie Baquet © Art and Facts

Autres articles

« »