Les enfants de Lucy Glendinning

septembre 12 | Volume

A l’instar de Kate MccGwire  qui réalise des sculptures hybrides à l’aide de plumes, la créatrice britannique Lucy Glendinning utilise la même source de matière.

De son imagination sortent des enfants en position fœtale dont les corps, constitués en cire et en silicone, sont recouverts de plumes. Mi-humains, mi-oiseaux, étranges et fascinantes, les œuvres de Lucy Glendinning posent des questionnements : «A quelles altérations nous poussons nos désirs, à quoi pourraient ressembler nos enfants ? Sommes-nous responsables de notre évolution ?», écrit l’artiste qui soulève notamment le sujet de la génétique.

 

Expositions :
Jusqu’au 2 novembre, « Les esthétiques d’un monde désenchanté », Centre d’art Contemporain, Meymac, France.
Jusqu’au 14 septembre, Biennale de la sculpture, Boras, Suède.

 

 

+ Lucy Glendinning

+ www.lucyglendinning.com

+ Facebook

Julie Baquet © Art and Facts

Autres articles

« »