Les poupées sadiques de Maria Rubinke

octobre 19 | Volume

L’artiste danoise Maria Rubinke engendre des figurines en porcelaine où elle s’amuse à déformer la douceur de petites filles immaculées en poupées horrifiantes. Les jolis petits enfants et chérubins sont alors représentés dans des scènes horribles et sanglantes. Complètement à contre courant, l’artiste danoise thématise la complexité de la psyché humaine et travaille dans un langage formel qui lui est propre. Une technique proche du mouvement surréaliste qui avait, entre autres, pour vocation de transformer le caractère traditionnel d’objets. Ainsi, une poupée de porcelaine insipide se transforme en expression du sadisme.

 

+ Maria Rubinke

+ Facebook

 

Julie Baquet © Art and Facts

Autres articles

« »