Maria Svarbova, roman photo aseptisé

août 14 | Photographie

Style minimaliste, épuré, froid et dérangeant voici comment définir les photographies de la jeune slovaque Maria Svarbova aka Aria Baro. Elle distille le concept du roman photo de façon totalement aseptisé où les êtres humains sont dénués d’émotion. Tels des poupées, ils jouent le rôle de scènes basiques du quotidien comme un simple déjeuner dans une cantine, un rendez-vous chez le médecin où encore un mariage.

Le crédo de Maria Svarbova est conceptuel. Son travail ouvre des questionnements sur l’absurde et l’identité. L’homme apparait lobotomisé dans une esthétique javellisée, il est un numéro, un robot sans âme. Découverte de trois de ses séries : The dinning room, The doctor et The marriage.

Maria Svarbova pratique la photographie depuis 2010. Elle s’est notamment fait remarquer pour sa série Forgotten qui transpire des sentiments nostalgiques et mélancoliques.

 

The dinning room – août 2014

 The doctor – juillet 2014

The marriage – juin 2014

 

+ Maria Svarbova / Aria Baro

+ www.ariabaro.com

+ Facebook & Behance

Julie Baquet © Art and Facts

Autres articles

« »