Monica Piloni

Les sculptures érotico-morbides de Monica Piloni

avril 15 | Volume

Corps déformés, mutés, torturés, démembrés, le monde artistique de Monica Piloni est coincé dans les méandres des névroses féminines. A l’image de Louise Bourgeois, les formes biomorphiques explorant la thématique du désir s’expriment. Seins, sexes, bras et bouches s’emmêlent, se multiplient et se fondent. Lorsque ses sculptures ne représentent pas la femme, l’artiste s’attache à l’enfance avec des poupées sans visages.

Totalement déstabilisantes ses oeuvres sont hyper réalistes. L’utilisation de la résine, du plastique et de cheveux synthétiques donnent la sensation de sculptures quasi humaines, mais pourtant monstrueuses. Un univers cauchemardesque et morbide qui reprend avec talent les clichés de l’iconographie érotique.

(Née en 1978 à Curitiba au Brésil, l’artiste vit et travaille à São Paulo).

 

 

 

 

 

 

 

 

+ Monica Piloni

www.monicapiloni.com

Julie Baquet © Art and Facts

Autres articles

« »