Oleg Dou : artificialité

mai 23 | Design

«Je cherche quelque chose entre le beau et le répugnant, le vivant et le mort ». Oleg Dou est un manipulateur d’images hors pair ! Les visages humains perdent vie sous ses doigts. Grâce aux logiciels de modification graphique et de peinture numérique, le corps devient objet, un thème important pour les Surréalistes d’antan. Epurés, les êtres qu’il façonne apparaissent telles des poupées imaginaires. Des oeuvres artificielles qui suscitent pourtant l’émotion tant le travail de design chirurgical apporté aux visages impressionne. Décortiqués, lissés, glacés, ces poupées de fausses porcelaines intriguent.

L’artiste russe est passionné par la retouche numérique depuis le très jeune âge. Il a évolué dans le milieu artistique avec une mère peintre et un père couturier. Pour ses 13 ans, il reçoit un ordinateur équipé de Photoshop. Il commence alors à transformer les visages de ses camarades et de ses professeurs. Ce n’est qu’en 2005 après des études de design qu’il s’achète son premier appareil photo professionnel. Il est depuis plébiscité et représenté par des galeries dans le monde entier. En 2011, la société d’information sur le marché de l’art Artprice le classe dans le top 3 des photographes de moins de 30 ans les plus côtés en ventes publiques.

 

+ Oleg Dou

+ www.olegdou.com

+ Facebook

Julie Baquet © Art and Facts

Autres articles

« »