L’angoisse : fil rouge du clip de Keffer

février 4 | Interviews

Le ton est donné dès les premières secondes de Rouge, le clip extrait du premier EP de l’artiste pluridisciplinaire Keffer intitulé The Sea. La vidéo, signée Loïc Andrieu, illustre à merveille le track techno sombre de Keffer.

Hedi Chellouf, co-scénariste et acteur de Rouge nous dévoile dans une interview les secrets de cette brillante vidéo. Un hommage à différents genres cinématographiques, mais aussi une réelle volonté de raconter non pas une mais plusieurs histoires. La suite en images et en mots.

 

Art and Facts : Expliquez-nous ce projet que vous avez co-écrit et où vous apparaissez en tant qu’acteur ?

Hedi Chellouf : En fait, tout est parti de la volonté de réaliser un projet avec le réalisateur et co-scénariste Loïc Andrieu qui soit assez atypique et qui nous permettrait de mettre en images nos envies de cinéma. Keffer, l’auteur du morceau que nous avons illustré, voulait une thématique centrée sur la couleur rouge avec tout ce que cela véhicule dans l’inconscient. Nous avons donc décidé de créer des «tableaux vivants» dans différents genres que nous affectionnons Loïc et moi : le Giallo, le film a l’esprit de Kurosawa, le film de chevalier, le film d’épouvante avec un hommage à Kubrick…

L’idée maitresse était de créer des «amorces» d’histoires où chacun pouvait interpréter les choses qu’il voit. Cela permettait au clip de bénéficier de plusieurs (niveaux de) lectures. D’après les retours, ça semble réussi !

 

A&F : Le projet a mis combien de temps à se mettre en place ?

H.C : Le projet s’est exceptionnellement mis en place rapidement car tous les participants étaient excités et aussitôt partants pour une œuvre aussi singulière ! Mais la post-production a mis plusieurs mois du fait de la disponibilité des différents intervenants de la post production et du souci de qualité exigé par le réalisateur Loïc Andrieu.

 

 

A&F : Des secrets de tournage et/ou d’écriture à nous révéler ?

H.C : Des secrets ?! Disons juste que nous avions à l’origine écrit beaucoup plus de «tableaux», mais le temps (et l’argent !) ne nous ont pas permis de les concrétiser. Ils sont quelque part et peut être les utiliserons-nous dans le cadre d’un autre projet. Les «histoires» qu’on a écrit sont tellement intéressantes et aussi originales que ce que l’on voit dans Rouge !

La vidéo a également été conçue dans la volonté de montrer ce que Loïc et moi pouvions faire en terme de «storytelling» afin de promouvoir (entre autre) un futur projet de long intitulé Lifeline (un thriller surnaturel) qu’on veut absolument monter dès qu’un producteur nous fera confiance !

Rouge est avant tout notre volonté de monter qu’il est possible de faire autre chose que de belles images et qu’il est possible avant tout de raconter une histoire !

A&F : Le mot de la fin ?

H.C : Aller visiter dans les jours à venir le site du réalisateur Loïc Andrieu qui est assez complet sur Rouge et qui donne une bonne idée du «bonhomme» et de son réel talent (site actuellement en construction). Il fait d’ailleurs l’objet d’un article de 10 pages dans Les cahiers du Cinéma de ce mois-ci ! Il est steadycameur sur la plupart des grosses productions actuelles, mais comme moi, il ambitionne de faire ses propres films et surtout d’en écrire dans les genres aussi variés qui ont bercés notre culture : principalement celle des années 70/80 !

Keffer, l’artiste, a lui-même un site où l’on peut voir son travail car il est également photographe (son influence plane sur Rouge, d’ailleurs). Enfin, comme je l’ai annoncé récemment sur mon Facebook : Rouge vient de bénéficier du statut «staff picks» de Vimeo ce qui a pour conséquence de mettre en avant le clip et surtout de le faire bénéficier d’une visibilité internationale ! On n’espérait pas une chose pareille, notre intention était avant tout de livrer une «œuvre» dont on serait tous fiers et avec l’intégrité artistique qui nous caractérise ! Cà semble chose faite d’après le destin de Rouge et çà ne semble pas fini… du moins on l’espère ! Maintenant, on va s’atteler à d’autres projets dont probablement un autre clip en essayant de nous renouveler et d’aller là où on nous attend pas où la seule constante sera : raconter une histoire et essayer de le faire du mieux qu’on peut.

A&F : Déjà un nom d’artiste à révéler ?

H.C : Pour l’instant nous n’avons pas de nom. Nous allons voir les retours de Rouge qui permettront peut être d’intéresser des artistes. Dans le cas contraire, on retroussera nos manches et on ira les démarcher ! Mais nous avons envie d’explorer pleins d’univers et le clip est une fabuleuse opportunité de le faire.

 

Julie Baquet © Art and Facts

Autres articles

« »