Les installations baroques de Simon Schubert

novembre 22 | Volume

Des enfants sans visages, des sculptures étranges, des pliages en papier et des pièces entièrement noires ou blanches, les curiosités de Simon Schubert invitent à fuir la réalité. Il soulève les questions les plus existentielles et fondamentales : solitude, isolement, perte comme thématiques récurrentes. Né à Cologne en 1976, l’artiste joue habilement avec les caractéristiques du langage architectural et spatial.

Ses installations impressionnent. Abasourdis, les visiteurs s’imprègnent de ses architectures fascinantes et découvrent un univers fantasmagorique. Les œuvres de Simon Schubert subjuguent également avec les images complexes de maisons et de palais qu’il créé simplement par le pliage de feuilles de papier blanc ordinaire. La tridimensionnalité de l’image est le résultat d’une technique spéciale : les lignes, angles et cercles sont soulevés de quelques millimètres à la suite de pliage positif et négatif. Ces reliefs changent dans le jeu d’ombre et de lumière.

L’artiste est diplômé de l’Académie des Beaux-Arts de Düsseldorf en Allemagne. Il mentionne les auteurs Samuel Beckett et Edgar Allan Poe comme influence.

 

 

+ Simon Schubert

www.simonschubert.de

Julie Baquet © Art and Facts

Autres articles

« »