Perttu Saksa

Esclavage de singes déguisés en poupées

octobre 11 | Photographie

Jakarata. Une tradition indonésienne d’artistes de rue qui enseignent des tours à leurs singes de compagnie et les habillent avec des masques traditionnels. Cette coutume, le Togeng Monyet, s’est transformée en esclavage au service de la mendicité. Les macaques, enchainés à leurs maîtres, stressés, torturés sont déguisés affublés de têtes coupées de Barbies et de poupons. Voici ce qu’a immortalisé Perttu Saksa.

A Kind of You, nom de la série, est un travail documentaire d’un théâtre de rue atroce. «Les animaux sont mal, stressés et malades. Ils transportent beaucoup de maladies qui peuvent être transmises à l’homme», explique le photographe finlandais.

Glauque, touchant, effrayant, révoltant, les photographies de Perttu Saksa nous enseignent la relation entre l’homme et l’animal : «Les animaux sont le miroir réfléchissant de ​​ce que nous voulons qu’ils soient».

Au moment du shooting, en 2013, Perttu Saksa a du trouver des maîtres singes dans les bidonvilles de Jakarta car l’état indonésien avait resserré la loi en faisant du macaque une espèce protégée. «J’ai fait beaucoup de terrain à l’aide d’un journaliste local avant de trouver quelques personnes». Fort heureusement, l’état indonésien a aujourd’hui interdit la possession de singes, mais cette tradition archaïque est toujours autorisée au Pakistan.

+ Perttu Saksa

+ www.perttusaksa.com

Julie Baquet © Art and Facts

Autres articles

« »