Thomas Jorion

Thomas Jorion : lieux oubliés sublimés

novembre 25 | Photographie

L’esthétique du silence ! Lieux déchus, espaces atypiques, endroits érodés, Thomas Jorion fige ces instants hors du temps dans un travail photographique abouti. La décadence urbaine est sublimée grâce au regard de cet artiste qui se met à la photographie en autodidacte. Né en 76, Thomas vit et travaille à Paris. Après un bref parcourt dans la finance, il consacre son temps à sa passion depuis quelques années. Il multiplie les bâtiments en ruine dans le monde : Italie, Etats-Unis, Japon, Allemagne… Thomas Jorion provoque au fil de ses clichés une réflexion sur la matérialité, la temporalité et les rapports avec l’environnement construit. Gymnases aux parquets éventrés, théâtres-cinémas américains abandonnés, flacons d’apothicaire japonais, base militaire en Allemagne, salles d’apparat de vieux palais… Sans retouches et en lumière naturelle, ses photographies redonnent vie à ces lieux oubliés.

Exposition :

Galerie Insula – 24 rue des Grands Augustins, Paris – « Temples » – jusqu’au 20 décembre.

+ Thomas Jorion

www.thomasjorion.com

Julie Baquet © Art and Facts

Autres articles

« »