Tony Orrico

Tony Orrico : cercles obsessionnels

février 11 | Multimédia / Art vivant

Le souffle est coupé devant les performances obsessionnelles de Tony Orrico. L’artiste enchaîne des mouvements chorégraphiques en utilisant son corps comme outil de mesure. Tel un spirographe vivant, l’œuvre se constitue et témoigne de la nature physique de l’art. Durant plusieurs heures, Tony Orrico entre en transe pour créer ses dessins grands formats. «J’ai atteint un sentiment de réalisation qui est géométrique et mécanique (…)», déclare l’artiste. Les répétitions, qui mènent à l’épuisement, deviennent ainsi des métaphores profondes sur la vie et la mort.

Ancien membre de la Trisha Brown Dance Company et Shen Wei Dance Arts, Orrico faisait partie d’un groupe sélect d’artistes exécutant le travail de Marina Abramovic au cours de sa rétrospective au MoMA. Le travail d’Orrico a trouvé sa résonance en 2005 en développant sa propre pratique de la symétrie physique. Il expose depuis dans le monde. 

 

 

 

+ Tony Orrico

www.tonyorrico.com

+ Facebook

Julie Baquet © Art and Facts

Autres articles

« »